06aeece33af6ada8ccf58d4348bb146f

Quèsaco ? c’est une technique de relaxation basée sur les ronronnements du chat, qui permet de se détendre et d’apaiser les tensions.

Les bienfaits des ronronnements iraient même plus loin : d’après les scientifiques, le ronronnement entraîne la production de la sérotonine, neurotransmetteur qui diminue la douleur, l’anxiété, fait baisser la tension et réduit les risques d’infarctus. Ce drôle de bruit permet aussi d’accélérer la cicatrisation et la réparation des fractures !

[Incroyable mais vrai : mon chat, une pharmacopée à lui seul ?! ]

Et c’est scientifiquement prouvé ! D'ailleurs, le chat ne ronronne pas uniquement par plaisir, mais aussi pour se rassurer, quand il souffre… voilà un remède naturel intéressant... Mais, moi, propritéaire d'un petit matou, j'avoue avoir du mal à me l'imaginer... quand à 5 heures du matin, minou "adoré" vous pelotonne les cheveux ou « fait son pain » comme on dit communément et ronronne aussi fort que ronflerait un camionneur enrhumé en dormant : loin d’être apaisé, vous êtes bien réveillé et surtout énervé ! Quand  les ronronnements s’accompagnent de miaulement en pleine nuit, la coupe est pleine !

Petit conseil  : une bonne séance doit donc se faire dans de bonnes conditions et il faut que vous soyez l’un et l’autre bien disposés.

Le mieux pour profiter pleinement de la ronronthérapie : Avoir la tête de votre animal près de vos oreilles et être en contact le plus possible avec son corps.

Pour en savoir plus : La ronronthérapie, aux éditions Le Courrier de Véronique Aïache, 16 € le livre + CD

 

Stéphanie, Dénicheuse de l'insolite